L’épopée est un genre proche de la littérature, porté par des narrateurs professionnels (Griots, Bardes, Aèdes). Ces récits se transforment dans le temps en fonction des évolutions sociétales et culturelles…

◄ Retour Genres

Le mot épopée est un rhabillage français du mot grec epopoiia qui est lui-même formé de deux autres mots grecs. Le premier Epos qui désigne ce qui s’exprime par la parole (d’où la parole elle-même, d’où le discours paré de mots exquis, d’où le vers, donc la poésie. La totalité des poètes grecs, Homère excepté, ont vu leur oeuvre appelée épos). Pour le deuxième mot, il fallut attendre l’historien grec Hérodote (484-420 av J.C) pour que soit formé le terme épopée, en ajoutant à épos le verbe poiieo qui signifie créer, composer un poème.
On peut donc définir l’épopée comme un long récit d’aventures héroïques où intervient le merveilleux. L’épopée est relative à la nation et met en scène des personnages extraordinaires qui pourront devenir des héros, des exemples.

Fonctions

  • Le genre épique se trouve à la genèse de la plupart des littératures et, avec les cosmogonies, exprime le noyau fondateur d’une société.
  • L’épopée est centrée autour du thème du conflit et du défi.
  • L’épique donne aux sociétés les valeurs à l’intérieur desquelles elles se définissent et se reconnaissent.
  • En dehors du religieux, l’épopée est fondée sur les destins héroïques.
  • Elle apparaît à l’aube de l’histoire quand un groupe humain prend conscience de lui-même, crée ses modèles et se célèbre à travers eux. Cette naissance intervient dans un univers où la guerre est toujours présente.
  • L’épique véhicule le savoir-vivre et le savoir-mourir d’une société. Elle est un genre des commencements.
  • Création souvent anonyme, elle relate, au sens propre, des faits dignes d’être contés. Conçue à des périodes où la force physique et, d’une façon générale, les vertus martiales étaient très prisées.

Le héros

L’épopée est centrée sur la figure du héros. Le héros a toujours une naissance hors du commun et une enfance exceptionnelle. Il est toujours doté d’une force surnaturelle ou bénéficie de concours magiques. Il s’affirme le plus souvent au travers d’une série d’épreuves où il triomphe d’adversaires monstrueux ou perfides. Luttant contre le chaos, le héros restaure l’ordre et succombe de façon tragique.

Quelques grandes épopées :

– ANTIQUITE : Gilgamesh (Mésopotamie) – L’’Iliade (Grèce) – L’’Odyssée (Grèce) – Le Livre des Maccabés (Israël, Judée) – Le Mahabharata (Inde) – Le Ramayana (Inde)

– MOYEN AGE OCCIDENTAL : Beowulf (Angleterre) – La Chanson de Roland (France) – La Saga d’’Eirikr le Rouge (Islande) – La Chanson des Nibelungen (Allemagne) – La Chanson de Mon Cid (Espagne) – Branwen, fille de Llyr (Pays de Galles) – Le Kalevala (Finlande)

– MOYEN AGE, EUROPE ORIENTALE : Digenis Akritas. Le seigneur de la Frontière au sang mêlé (Byzance) – Ilya Mouromets (Russie) – La Cantilène de Kosova (Serbie) – La Mort de Marko Krajvic (Serbie) – Le chevalier à la peau de tigre (Géorgie) – Le livre des héros (Ossétie) – David de Sassoun (Arménie)

– EPOPEES D’ORIENT : Le Livre des Rois (Iran) – La Geste hilalienne (Tunisie) – Le Roman de Baïbars (Egypte) – Er-Töshtük (Kirghizie) – Mamé Alàn (Kurdes)

– EXTREME ORIENT : Le Dit des Heiké (Japon) – Les Trois Royaumes (Chine) – Le Chant de la femme du guerrier (Viêtnam)

– AMERIQUE : Naissance de Huitzilopochtli (Aztèque)

– AFRIQUE : Sondjata ou l’’épopée mandingue (Guinée) – Silâmaka et Poullôri (Peuls)

Pour aller plus loin

Akoun André, 1985, Mythes et croyances du monde entier, s.l., Lidis-Brepols.
Aubaret Marc (ed.), 2007, " Dossier Mythe ", Le Souffle des Mots, 2007, Novembre, no 1, (coll. " Bulletin du CMLO "), p. 2‑3.
Désiré-Marchand, 2012, Origine et fin du monde selon les mythes et les religions, Paris, Salvator (coll. " Sciences Humaines et Sociales ").
Dumas-Reungoat Christine, 2001, La fin du monde: enquête sur l’origine du mythe, Autre tirage : 2007., Paris, les Belles lettres (coll. « Vérité des mythes »), 400 p.
Ginzburg Carlo, Collectif, Aymard Monique, Paoloni Christian et Bonan Elsa, 2010, Mythes, emblèmes, traces : Morphologie et histoire, Enlarged édition., Lagrasse, Editions Verdier, 376 p.
Goody Jack, 2015, Mythe, rite & oralité, traduit par Claire Maniez, s.l., Presses universitaires de Nancy - Éditions universitaires de Lorraine (coll. " EthnocritiqueS "), 202 p.
Lévi-Strauss Claude, 1958, « La Structure des mythes » dans Anthropologie structurale, s.l., Plon, p. Chapitre XI.
Lévi-Strauss Claude, 2009, Mythe et signification, s.l., Seuil, book p.
Maudhuy Roger, Mythes et légendes de l'ours, s.l., Pimientos.
Monzani Stefano, 2005, " Pratiques du conte : revue de la littérature ", La psychiatrie de l'enfant, 2005, vol. 48, no 2, p. 593‑634. Download
Remotti Francesco, 2019, " Identité ", Anthropen, 19 décembre 2019. Download

Articles en lien dans le Dictionnaire de la LO

Ressources téléchargeables

Écoutez un extrait de la présentation du mythe fondateur du CMLO, par Josy Mazé lors des Rencontres de Septembre 2021.

L’Épopée de Gilgamesh

Les formations en lien avec le sujet

Feuilletez et téléchargez le catalogue de formation

  • * L’’iliade – Homère – Trad de Mario Meunier – Livre de poche – (coll Classique) – 1972
    * L’’odyssée – Homère – Trad Victor Bérard – Livre de poche – Coll Classique – 1972
    * L’’Épopée de Gilgamesh le grand homme qui ne voulait pas mourrir – Jean Bottéro – Gallimard – Coll L’’aube des peuples – 1992
    * Enquête sur la mort de Gilgamesh – Yannick Blanc – Ed du Félin – 1991
    * Trésor des récits épiques de l’’humanité – Gérard Chaliand – Plon – Antologie – 1995
    * L’’épopée : reflet de civilisations en Méditerranée – Catlogue expo – MDP du Var – 1999
    * Mamé Alan épopée kurde – Roger Lescot – L’’aube des peuples – Gallimard – 1999
    * La Geste Hilalienne (Version de Bou Thadi Tunisie) – Recueillie et traduite par Lucienne Saada – Gallimard – 1985
    *Le Kalévala épopée des Finnois Tome I – Elas Lönnrot – Gallimard – L’’aube des Peuples – 1991
    * Le Kalévala épopée des Finnois Tome II – Elas Lönnrot – Gallimard – L’’aube des Peuples – 1991
    *Le Roman de Baïbars : Le Procès du moine maudit – Traduit et annoté par Georges Bohas et Jean-Patrick Guillaume – Sindbad – Bibliothèque arabe – Actes Sud 1998
    * Le Roman de Baïbars : Echec au roi de Rome – Traduit et annoté par Georges Bohas et Jean – Patrick Guillaume – Sindbad – Bibliothèque arabe – Actes Sud 1997
    * Le Roman de Baïbars : La revanche du Maître des Ruses – Traduit et annoté par Georges Bohas et Jean-Patrick Guillaume – Sindbad – Bibliothèque arabe – Actes Sud 1996
    * Le Roman de Baïbars : Rempart des Pucelles – Traduit et annoté par Georges Bohas et Jean-Patrick Guillaume – Sindbad – Bibliothèque arabe – 1992
    * Le Roman de Baïbars : Meurtre au hammam – Traduit et annoté par Georges Bohas et Jean-Patrick Guillaume – Sindbad – Bibliothèque arabe – 1990
    * Le Roman de Baïbars : La trahison des émirs – Traduit et annoté par Georges Bohas et Jean-Patrick Guillaume – Sindbad – Bibliothèque arabe – 1989
    * Le Roman de Baïbars : La chevauchée des fils d’’Ismaïl – Traduit et annoté par Georges Bohas et Jean-Patrick Guillaume – Sindbad – Bibliothèque arabe – 1987
    * Le Roman de Baïbars : Les Bas-Fonds du Caire – Traduit et annoté par Georges Bohas et Jean-Patrick Guillaume – Sindbad – Bibliothèque arabe – 1986
    * Le Roman de Baïbars : Fleur des truands – Traduit et annoté par Georges Bohas et Jean-Patrick Guillaume – Sindbad – Bibliothèque arabe – 1986
    * Le Roman de Baïbars : Les enfances de Baïbars – Traduit et annoté par Georges Bohas et Jean-Patrick Guillaume – Sindbad – Bibliothèque arabe – 1985
    * Le Chevalier à la peau de tigre – Trad Chota Roustavéli – Gallimard – Unesco – 1989
    * La Bagavad Gîtâ – Trad Anne – Marie Esnoul et Olivier Lacombe – Points – Sagesse – Seuil – 1976
    * La Chanson de Turold. Essai de déchiffrement de la Chanson de Roland – Michael Hecht – J.C Bailly Editeur – 1988
    * Légendes chevaleresques – Brendan Lehane – Time-Life – 1985
    * Silâmaka et Poullôri. Récit épique peul raconté par Tinguidji. / Edité pa Christiane Seydou. Paris, Armand Colin, 1972.
  • Formation initiation ;
  • Formation aux Mythes Kabyles
PDF

Quelques exemples d’épopées sur le site…