Dictionnaire de la Littérature Orale

Retour au Dictionnaire

Conte

Le mot conte apparaît en français au XIIème siècle relativement au verbe conter.

Le verbe conter est lui-même relatif au terme latin computare, à la base du verbe « compter ». Ce terme appartient à une famille de mots construits à partir de putare signifiant « émonder les arbres » et « apurer un compte » d’où juger, penser. Ce n’est qu’à partir du XIVème siècle que le terme compter se spécialise dans le sens de calculer.  Conter, c’était à l’origine « relater un fait en énumérant ses diverses circonstances ».

Le conte est défini comme un récit situé dans un temps et un lieu indéterminés. Il est un récit apparemment simple, presque naïf. Mais il est à la fois transparent et opaque, sa simplicité est trompeuse. On pressent très vite que ce récit ingénu dissimule des significations importantes, on sent confusément qu’il dit autre chose que ce qu’il dit. Comme le rêve, il se présente avec un contenu manifeste qui dissimule un contenu latent.

En savoir plus

Pour aller plus loin

◄ Revenir à l'index du dictionnaire