Dictionnaire de la Littérature Orale

Retour au Dictionnaire
Jean François Bladé

Jean-François Bladé

(1827 – 1900 ) Magistrat,historien et Folkloriste français. Son œuvre majeure est sa collecte des Tradition orale de Gascogne

Jean-François Bladé, (de son vrai nom, Jean François Marie Zéphyrin Bladé), publie des contes, en langue gasconne, accompagnés de leur traduction française, d’abord épars dans des revues, parfois publiés en tirés à part, puis quelques recueils.

Ses dernières publications, représentant les ouvrages les plus importants (les Contes populaires de la Gascogne chez Maisonneuve, les Contes de Gascogne chez Calman-Lévy seront qu’en français, abandonnant totalement la partie en langue gasconne.

L’édition des contes de Gascogne de 1886, chez Maisonneuve, est la plus complète. À la fin de chaque conte, une note indique le nom et l’origine du fournisseur. Le plus prolifique est le vieux Cazaux, Guillaume Cazaux (1780-1868) de Lectoure : on lui doit 23 contes (Pierre Lafforgue émet l’hypothèse que Cazaux n’aurait été qu’un prête-nom destiné à masquer les « inventions » pures et simples de Bladé, mais cette spéculation n’est pas étayée par des preuves formelles) ; Pauline Lacaze, de Panassac (Gers) ; Marianne Bense, du Passage d’Agen (Lot-et-Garonne), servante de son oncle, l’abbé Prosper Bladé ; Catherine Sustrac, de Sainte-Eulalie, commune de Cauzac, canton de Beauville (Lot-et-Garonne) ; Cadette Saint-Avit, du Castéra-Lectourois, servante ; Isidore Escarnot, de Bivès (Gers), jeune bouvier ; ainsi que madame Lacroix, née Pinèdre, de Bon-Encontre (Lot-et-Garonne), belle-mère de Bladé, sont les principaux informateurs. Il faut ajouter la reprise de textes écrits, telles les chroniques de Dompnier de Sauviac. Si la plupart des informateurs sont illettrés, d’autres ont une instruction assez poussée. D’autre part, il remarque que les années passant, la tradition orale tend à être supplantée par la lecture : il note qu’il trouve dans certaines régions de l’Armagnac des contes qu’il n’y avait pas trouvés au début de ses recherches, et attribue ce fait, forfanterie de sa part ou pas, à la diffusion de ses premiers ouvrages. Par rapport à l’importance du corpus des Contes, on a reproché à Bladé la relativement faible quantité de ses informateurs, et le fait que nombre d’entre eux étaient ses proches, voire de sa propre famille (son oncle, sa belle-mère, son fils alors très jeune).

En savoir plus

Pour aller plus loin

Contes et proverbes populaires recueillis en Armagnac, 1867, Librairie A. Franck
Contes populaires recueillis en Agenais par Jean-François Bladé. Traduction française et texte agenais, suivi de notes comparatives, par M. Reinhold Köhler (1874)
Proverbes; devinettes populaires recueillis dans l’Armagnac; l’Agenais, Champion, Paris (1879)
Poésies populaires de la Gascogne (3 volumes), 1881-1882, Maisonneuve, Paris. Réédition à l’identique, 1967.

Poésies populaires de la Gascogne 2, Paris, Maisonneuve et cie., 1881-82, 401p
Poésies populaires de la Gascogne 3, Paris, Maisonneuve et cie., 1881-82, 401p
Contes populaires de la Gascogne(3 volumes), 1886, Maisonneuve, Paris. Réédition à l’identique, 1967.
Contes populaires de la Gascogne 1, Paris, Maisonneuve frères et C. Leclerc.
Contes populaires de la Gascogne 2, Paris, Maisonneuve frères et C. Leclerc.
Contes populaires de la Gascogne 3, Paris, Maisonneuve frères et C. Leclerc.
Contes de la Gascogne 1895) Calmann-Lévy, Paris
Contes populaires de la Gascogne (Gers – Gironde – Hautes-Pyrénées – Landes – Lot-et-Garonne). Réédition intégrale, plus trois contes additionnels, en un seul volume, Préface d’Alain Paraillous, Editions Aubéron (2008)
Contes de Gascogne, éditions Opales, Bordeaux, 1996. Publication arrêtée après trois petits volumes.
Contes de Gascogne reprise de l’édition de 1895, présentation de Françoise Morvan, Ouest-France, Rennes (2004)
Contes populaires de la Gascogne (Gers-Armagnac) – tome 1, version bilingue gascon-français, PyréMonde/Princi Negue, Monein (2002).
Contes de Gascogne, adaptés et mis en bandes dessinées par Jean-Claude Pertuzé,  Toulouse, auto-édition, 1977 ; Paris, les Humanoïdes associés, 1980 ; Toulouse, Loubatières, 2000.
Contes de Gasconha (en occitan / gascon) IEO (1966-1976), 3 vol.
Les contes du vieux Cazaux, sélection de contes de Gascogne établie et commentée par Pierre Lafforgue, Fédérop (1995)
Proverbes et devinettes recueillis dans l’Armagnac et l’Agenais, reprint de l’édition de 1879, éditions Loubatières, Toulouse (2000)
Les Trois Pommes d’orange, Nathan, 1979
Dix contes de loup Nathan, 1989
Dix contes de loups, ill. Carlo Wieland, Pocket Jeunesse, 2000
L’âne qui avait bu la lune, illustré par Irina Simonyan, un conte de Gascogne en français et sa traduction en arménien occidental, in Le Grand Conseil des Souris et l’Âne qui avait bu la Lune, Sigest, 2008
Le Roi des Corbeaux, illustrations de Gilles Rapoport, Paris, éditions Genevrier, 2013

◄ Revenir à l'index du dictionnaire