Mémoires à partager

Chargement Évènements

Mémoires à partager

Mémoires à partager est un projet mené depuis 2001 sur l’ancien bassin industriel d’Alès, Cendras, La Grand’Combe et Rousson, communes concernées par le contrat de ville Territoire Alésien. Industrie minière et industrie chimique ont été à un moment de l’histoire des pôles d’activités fortement demandeurs de main d’oeuvre. Elles ont initié ou en tout cas favorisé la venue de familles étrangères. (italiennes, polonaises, espagnoles, maghrébines )
Une part de la population d’aujourd’hui est descendante de ces immigrations d’origine qui, avec le temps et les alliances, se sont ancrées dans ce territoire et sont devenues « d’ici ».

Le début de l’action a commencé en 2000 par la volonté d’un groupe de personnes de comprendre de façon un « peu fine », l’histoire d’une immigration généralement envisagée comme une globalité confuse. La première question posée était d’ordre social : comment se forge l’identité d’un jeune adolescent issu de l’immigration ? Quel rôle ses origines jouent-elles dans ce processus ? Quelles réponses les parents ont-ils à ce questionnement ? Par la suite, le questionnement est passé par l’interrogation sur le communautarisme : en quoi la communauté est elle une sécurité pour les personnes en début de période migratoire ? En quoi cette communauté est-elle importante ? En quoi peut-elle être un frein à une adaptation ? Tous ces sujets et bien d’autre encore ont alimenté de nombreuses réunions et réflexions. Au début de ce projet, diverses associations étaient déjà présentes : Le Centre Méditerranéen de Littérature Orale (CMLO). Action Commédia, la Note Bleue, Ass. Médiation et communication, Ass ASPI,  Ass. Les Deux Rives etc…

D’abord se rencontrent, en 2000, des personnes qui ont une pratique avec les populations alésiennes issues de l’immigration en lien avec la thématique de la mémoire et l’identité : mémoires de quartier, mémoires familiales, récits de vie. Puis l’idée d’associer des pratiques en un projet commun fait son chemin. Se constitue ainsi un collectif autour de ce projet dans un mouvement de spirale qui associe progressivement des acteurs du bassin alésien d’une rencontre à une autre et qui devient « Mémoires à partager », et labellisé en 2001, avec l’engagement du Contrat de ville et du GIP  Territoire alésien. Le collectif Mémoires à partager s’est enrichi d’année en année de nouveaux partenaires porteurs de nouvelles pratiques.

Le projet s’est déroulé de 2001 à 2004 sur plusieurs axes : collecter de récits de vie auprès de personnes ayant immigré ou dont les parents, les grands-parents ont immigré, créer des évènements, soutenir des créations artistiques. Il s’est réalisé sur l’ancien bassin houiller des Cévennes : Alès, Cendras, La Grand’Combe, Rousson.

En 2004, du 2 au 17 octobre, la restitution de l’ensemble des travaux a donné lieu à un programme de rencontres, expositions, spectacles animés par les partenaires du projet.

 Aujourd’hui, quelles traces lisibles restent des parcours de vie de ceux qui sont venus d’autres pays travailler et vivre ici ? Quelle place dans les mémoires individuelles, familiales ? Que transmet-on aux jeunes générations de ces histoires singulières et de l’histoire du territoire ? Telle était la problématique du projet développée sur des objectifs de recherche et d’action.

 Objectifs de recherche
1) Comprendre les enjeux de la mémoire dans les communautés issues de l’immigration
2) Analyser les choix et les conséquences de la transmission ou de la rupture de transmission des mémoires dans l’ensemble des populations cohabitant sur un même territoire
3) Ecrire l’histoire des populations issues de l’immigration sur ce territoire.

Objectifs d’action
1) Amener les populations du territoire (prioritairement celles issues de l’immigration mais aussi les populations autochtones, à devenir actrices du questionnement fondant la recherche.
2) Ecrire, avec ces mêmes populations et sous le contrôle d’un comité scientifique, l’histoire de l’immigration dans ce bassin.
3) Identifier et sauvegarder les traces mémorielles de l’histoire de l’immigration dans ce territoire.
4) Favoriser les relations intercommunautaires sur les thématiques du projet.
5) Susciter une création artistique permettant une reformulation du questionnement.
6) Initier la mise en place d’actions culturelles favorisant les échanges autour de ces questionnements.

Le projet s’est organisé avec l’ensemble des partenaires investis  selon plusieurs modalités :

  • Une coordination du projet assuré par le CMLO : coordination générale de la recherche par Marc Aubaret, coordination de la manifestation Rencontre d’automne d’octobre 2004 par Christine Donnard
  • Un comité de pilotage constitué d’un représentant de chaque institution partenaire, un représentant des associations partenaires, un représentant du Conseil Scientifique
  • Un conseil scientifique : Christian Jacquelin, Ethnologue – Zoé Charasse, Ethnologue – Corinne Cassé, Ethnologue – Christian Anton, Ethnologue – Michel Wiennin, Chargé de mission DRAC patrimoine industriel, Fabrice Sugier, Historien
  • Les partenaires associatifs de la recherche/action : Elisabeth Cirefice, Ass. Action Commedia – M. et Mme Blandina, Ass. Arc’Avène – Patricia Arnaud, Ass. Point 6, Dominique Gaudon et Zoubida Kalaï, Ass. Sésames – Evelyne Tiépolo et Anne Marie Hay, Ass. SEP – Christine Wagner et
    Anne Dambrin, CMLO
  • Les partenaires culturels et artistiques : Ass. Action Commedia – Sandrine N’Guyen-Dao, Ass. Des couleurs et des formes – Alain Jouve et Isabelle Zimmermann, Ass. Le Chameau d’Ispahan – Ass. Lève-toi et marche – Annie Corbier, Cie. ASSA. – Terra Memoria –
  •  Les partenaires institutionnels et scolaires : Collège Léo-Larguier (La Grand Combe), Réseau des bibliothèques du Pays Grand-Combien, Lycée
  • les partenaires du réseau de sensibilisation  d’Alès et la Grand’Combe: Ass. ASPI,  Ass. La Clède, Ass. Les Deux Rives, Ass. ATD Quart Monde, Ass. Vivre Ensemble, Centre Social « Lous Pelous (La Grand-Combe ), Centre socioculturel cendrasien (Cendras)
  • Les partenaires financiers : Conseil général du gard, DRAC Languedoc Roussillon, FASDILD, Ministère de la Culture et de la Communication (Mission interministérielle de la recheche et de la technologie), Ville d’Alès, GIP.  L’ensemble de ces partenaires apportent leur soutien financier au projet Mémoires à partager dans le cadre du Contrat de ville du territoire alésien et de la recherche territorialisée interministérielle « Cultures, villes et dynamiques sociales ».

Pour aller plus loin

Détails

Début :
1 janvier 2000
Fin :
17 octobre 2004
Catégories d’Évènement:
, ,
Évènement Tags:
, , , , , ,

Organisateur

CMLO
Téléphone :
04 66 56 67 69
E-mail :
isabelle.cerrito@euroconte.org
Voir le site Organisateur

Partagez cet article, Choisissez votre Plateforme!

Aller en haut